Deylaud : "du positif"
12-08-2008
Après le premier match amical, agen-rugby.com a rencontré Christophe DEYLAUD, qui nous livre ses impressions sur la rencontre, avec son franc parlé habituel.

Agen-rugby.com : Le match amical de ce week-end s’est soldé par une victoire face aux Aurillacois. Quelles sont vont impressions à froid ?

Christophe DEYLAUD : On a vu beaucoup de choses positives, mais il ne faut pas oublier que c’est une équipe qui se découvre progressivement, et qui essaye d’appliquer les repères mis en places par les entraineurs. Et ce n’est pas en trois semaines que tout sera réglé ! Malgré tout il y a de leur part beaucoup d’envie de progresser.

Agen-rugby.com : Si l’attaque agenaise a connu une certaine réussite, la défense est restée perfectible. Qu’en pensez-vous ?

CD : C’est tout à fait normal : nous n’avons pas travaillé la défense. Notre préparation s’est axée sur le secteur offensif pour l’instant.

Agen-rugby.com : Par rapport à ce premier test, qu’aller vous plus particulièrement travailler cette semaine ?

CD : Très sincèrement, ce sont des choses qui ne regardent que les entraineurs…

Agen-rugby.com : Les changements ont été nombreux durant tout le match. Qu’avez-vous pensé des prestations des jeunes joueurs ?

CD : Un entraineur ne regarde pas s’il s’agit de jeunes ou d’anciens. Je me concentre sur ce qui se passe sur la pelouse. Il faut savoir qu’à 18 ans, certains sont déjà champions de France et internationaux.

Agen-rugby.com : Comment allez-vous appréhender le match contre Tarbes en milieu de cette semaine ?

CD : Nous allons prendre ce match tranquillement. Les organismes ont été sérieusement sollicités depuis 3 semaines. On va l’aborder de la même manière que celui d’Aurillac, dans la continuité du travail déjà effectué.

Agen-rugby.com : Après 2 ans de coupure avec le haut niveau, vous devez être impatient de retrouver l’ambiance des matchs de championnat ?

CD : Effectivement je suis très impatient de reprendre. J’ai même une certaine appréhension. Comme pour une rentrée scolaire !

 
< Précédent   Suivant >
Share