Tarbes - Agen : apprendre de ses erreurs
29-09-2008
Malgré de très belles intentions de jeu en première mi-temps, les troupes du trio Broncan, Lanta et Deylaud ont connu un trou d'air de plus d'une demi-heure. Beaucoup trop pour conserver des espoirs de victoire en terre tarbaise.

Lorsque Edmond-Samuel inscrit le second essai de la rencontre avant la demi-heure de jeu, imitant son compère Huget à l'aile, Agen mène sereinement la rencontre 15 à 9 et domine les débats en terme de jeu et d'intentions de jeu. Les Tarbais restent dans le match grâce aux fautes récurrentes des hommes de la Garonne sur les mêlées et dans la zone cruciale de plaqueur plaqué. Apanui, l'ouvreur tarbais est irréprochable sur ses tentatives et maintient ses joueurs au contact.

Les Agenais sont sur le point d'inscrire le troisième essai du match, celui d'un bonus offensif, mais le ratent d'un cheveu quand Edmond-Samuel choisit de faire une passe difficile à Huget en bout de ligne. L'essai était au bout du pied de l'arrière, si d'une petite passe il avait servi son ailier bien plus véloce que son vis-à-vis. Mais au terme d'une si belle percée, difficile d'en vouloir à l'arrière agenais ! A partir de là, les lot-et-garonnais vont perdre leur ressort et ne vont plus répondre pendant de trop longues minutes.

Le show Apanui se poursuit puisque ce dernier va inscrire 29 points dont un drop superbe sur l'ensemble de la rencontre. Les Agenais restent quant à eux muets jusqu'à la 68e minute. Miquel enchaîne alors les pénalités et va même réduire l'écart à 7 points. Apanui encore lui, sort malheureusement une nouvelle fois de sa boîte à 5 minutes du terme de la rencontre et redonne dix longueurs d'avance aux locaux. Miquel qui aura une nouvelle occasion d'accrocher le bonus manque les perches. Les Agenais s'inclinent finalement 34 à 24 dans un match plus que largement à leur portée.

Ils ont dominé sur l'ensemble de la première demi-heure mais également en fin de rencontre. Trop irréguliers et surtout trop absents pendant une grosse demi-heure pour glaner le succès qui leur tendait les bras. Cette défaite doit être une nouvelle étape dans l'apprentissage collectif de la formation bleue et blanche, dominer n'est pas gagner, surtout lorsque l'on oublie le combat...

Image

 
< Précédent   Suivant >
Share