Agen s’incline logiquement à Oyonnax
02-02-2009

Avec une formation agenaise très largement remaniée et sous une pluie battante, les hommes du trio Broncan, Lanta et Deylaud se sont inclinés largement à Oyonnax, 19 à 3, sans jamais être en mesure de faire douter les joueurs de l’Ain.

Après 7 succès consécutifs et malgré des changements dans toutes les lignes agenaises, ce sont les Lot et Garonnais qui se mettent les premiers dans le match en dominant territorialement leurs adversaires durant les dix premières minutes. La domination et la possession sont donc Bleues et Blanches mais le réalisme en revanche semble fuir les pensionnaires d’Armandie. En position favorable à plusieurs reprises dans cette entame, ils ne parviennent pas à prendre en défaut les joueurs de Christophe Urios sûrs de leur sujet. Lorsque l’arrière oyonnaxien, homme de la rencontre et auteur de 16 des 19 points de son équipe, inscrit la première pénalité pour les siens après 10 minutes de jeu, la rencontre change complètement de physionomie.
L’US Oyonnax, forte de son avance au tableau de score, assène de terribles coups de boutoir à la défense agenaise qui plie mais ne rompt pas. Après un échec à la 12e minute de la rencontre, Tian ajoute trois points pour les siens à la 26e minute suivi de près par Guilloux. L’ouvreur de l’Ain claque un drop précis et porte l’avance à 9-0. Le réveil agenais ne tarde pas car Miquel déflore la marque des Agenais une minute plus tard sur pénalité. Mais ce réveil ne sera qu’un feu de paille très vite éteint par le pompier Tian qui inscrit le seul essai de la rencontre à la 36e minute tout en puissance. Il se charge même de transformer et renvoie les deux équipes aux vestiaires sur un cinglant mais logique 16 à 3.
On craint alors le pire et les Oyonnaxiens commencent à entrevoir la possibilité de prendre le bonus offensif tant les Agenais sont or du coup. Le coaching joue alors à plein avec les entrées de Fonua, Cabarry, Loprestti et Badenhorst. Suivront celles de Ponnau, Carabignac, Sola et Edmond-Samuel pour le SUA LG. Malgré cela Badenhorst est vite sanctionné dès son entrée et offre à Tian une nouvelle pénalité à la 42e. Elle passe et clôt la marque 19 à 3. En effet plus rien ne sera marqué dans cette rencontre où la pluie ne cesse de redoubler. La faute à un Tian trop maladroit dans le second acte, trois pénalités manquées, et à des Agenais visiblement trop frigorifiés pour enchaîner les temps de jeu sans commettre de fautes de main. Inhabituel même lorsqu’après l’heure de jeu, Badenhorst écope d’un carton jaune pour répétition de fautes. Lorsque l’arbitre de la rencontre renvoie les deux équipes à la douche c’est après une très longue séance défensive agenaise, seule satisfaction de cette rencontre. A très vite oublier avant la réception de Tarbes.

Image

 
< Précédent   Suivant >
Share